cherevich-ambiance-2018.jpg
cherevich-voktoria.jpg
 

Cherevichkiotvichki

Difficile à prononcer, CHEREVICHKIOTVICHKI vient du slave « Cherevichki ot Vichki » ( Черевички от Bички ) qui, énoncé de manière enfantine signifie "Une chaussure par Victoria".

L'histoire commence en Lituanie, où Victoria Andrejeva grandit entourée des vestiges de l’URSS à peine effondrée, et portée par le vent de renouveau culturel soufflant alors sur les pays baltes. Fascinée par le mode de vie utilitaire et nourrie par les souvenirs de son enfance, elle s’affaire à créer des chaussures évoquant un temps aujourd’hui révolu, parfois fantasmé.

En autodidacte, Victoria a passé d’innombrables heures de recherches avant d’atteindre la patine toute particulière et le degré de qualité dont témoignent toutes ses créations. Ses histoires se racontent à travers une palette de teintes de brun, de bronze, de bleu vif proche du Klein, et toujours de blancs.

Ses chaussures, bottines et sacs sont fabriqués en Italie et en petites productions.

La collaboration de la créatrice avec Yohji Yamamoto a encore plus élargi son cercle de fans.